• Complainte et foutaises

    Le passé permet la construction du présent puis du futur par voie de cause à effet. Sans passé, il n'y a pas d'existence, pas de projection dans le futur, pas de vie à proprement parler.La question qui peut alors se poser serait: Jusqu'à quel point un événement passé peu influencer l'avenir de quelqu'un?
    J'aurai aimé tenter cette expérience (et qui n'aurait pas aimé?) : recommencer à zéro, et changer quelques paramètres. Est-ce que j'en serai arrivé là? Par les même étapes?
    Cela me ramène à mon cours de philo sur la liberté, le fait que l'existence du destin et du déterminisme soient improuvables et laissent donc un doute suffisant pour permettre l'existence de la liberté.

    Comment aurai-je été?
    Heureuse de ma naissance à maintenant, une adolescence équilibrée, des parents aimants, des résultats scolaires qui auraient continué à briller après la 3ème, pas de questions existencielles, le sommeil trouvé à chaque nuit, une santé correcte, des amis nombreux, des cheuveux soyeux, un corps de rêve (j'extrapôle trop là), en bref le bonheur.
    Enfin si le bonheur peut se résumer par :santé, argent, réussite. Même si cela peut aider...
    Il y aurait eu quelques événements tragiques, des ex trop nombreux, un pantalon mal choisi, un peu de stress pour les exams (mais pas trop), quelques prises de becs avec mes congénères pour pimenter le tout...

    Qu'est-ce qui a vraiment fait virer les choses dans l'autre sens?
    Est-ce seulement moi et les quelques pseudos choix que j'ai pu faire? Ou les choix que les autres ont fait pour moi? Ou y a-t-il quelque chose d'encore plus vicieux, grotesque et discret?
    Les choses avancent et le jour revient, même si à chaque ciel bleu convient son bleu propre et même si à chaque ciel correspond son petit lot de nuage plus ou moins noir.

    C'est quand même foutrement idéaliste ce pseudo schéma qui n'explique rien.
    L'homme ne se sent important que lorsqu'il est puissant ou lorsqu'il se plaint. Je suis humaine, devinez de quel côté de la barrière je suis...

    PS: si j'ai fait des fautes, dites le moi: je corrigerais, puis m'excuserais en invoquant un passé trouble qui ne parviendra pas à me dédouaner de mon inattention merdiquement chronique. Pour faire simple je suis fatiguée. Pas vous?


  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Avril 2009 à 13:44
    Bel écho!
    Arf, je venais de voir ton com sur le post de la vie réelle etc, et je doit dire que ta mise à jour est assez dans les tons! Après mures réflexions,je doit dire que le magma noir est pas toujours plus mal que la jungle. la santé, l'argent, la réussite, on peut finalement être heureux sans! Les nuages ne stagnent jamais, les nuages blancs deviennent noirs, et les nuages noirs nous pissent dessus pour disparaitre... cqfd. Sinon... pas de fautes d'orthographe... je croit. :3
    2
    Vendredi 3 Avril 2009 à 20:52
    merci :)
    Faut dire chroniquement c'est pas synchro, mais comme j'ai mis du temps à aller lire les com, j'ai revu les deux articles en même temps... Quand j'aurais fait ma MAJ j'en ferais de même pour le lien, pour l'instant l'organisation est assez chaotique!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :