• Les choses avancent

    Demain sera le début de l'exutoire.
    J'ai une monstrueuse boule d'angoisse dans le ventre à la simple evocation de ce moment.
    Les choses n'avancent plus au même rythme qu'avant, le vent tourne et la moisson s'agite.
    J'aurais aimé avoir mes pilules à porté de main, calme salvateur.

    Je ne veux plus abordé ce sujet devant lui, il a tourné la page, j'ai noirci la mienne.
    J'aurais aimé qu'il puisse lire entre les lignes, réagir froidement et me remettre sur la piste du temps. J'ai glissé, défailli, mon esprit a quitté le temps, mon corps s'est enfoncé dans le bourbier du passé, sans avenir.

    Plus les choses vont, moins je parviens à rester calme, maitresse d'un corps redevenu sauvage aux hurlements lancinants, tel Cerbère cloitré dans sa grotte noire.

    L'existence filiforme est devenu trait tantôt épaissi tantôt affiné, retraçant les sommets pointus de hauts jamais très longs et de longues descentes vers de profonds bas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :