• Mon anti et non-anti-dépresseur

    Mais qu'est-ce que je fous l'été? Mouais je sais, vous avez d'autres préoccupations, mais euh jsuis chez moi hein...

    Ce que j'aime dans le cinéma, c'est qu'en l'espace d'une ou 2 heures (attention quand le film est bon uniquement), vous êtes mort... Enfin pas presque, disons que par procuration vous vivez la vie d'un autre, donc votre vie à vous, vous la laissez sur le trottoir. Tour à tour on s'imagine richissime, bien foutu, valeureux guerrier ou meilleur ami d'un boulet hilarant... Bon c'est bien, mais ça ne rempli pas le frigo.

    Ce qui me gonfle avec le cinéma, c'est que parfois je regarde tel ou tel film en me disant que l'histoire est intéressante, que j'oublierai mes tracas du moment et... surprise, vous avez un tracas de plus: arrêter de pleurer comme une conne devant son pc ET ne pas pleurnicher au moment de ce coucher parce qu'on repense au film en question.
    L'anti-dépresseur souhaité, devient un bad trip innommable, après certains films on ne vit plus pareil....
    Bon c'est bien, mais ça fait mal...
    Récemment:


    Déjà Mort: Pas eu le temps, mais celui-là il me le faut...

    A part ça, le film c'est sensé donner ça:
    "Laure a vingt ans, elle veut quitter l'univers étriqué de cette ville de province où elle vit. Sa chance c'est Andréa, jeune homme pauvre ébloui par sa rencontre avec David et Romain, qui vivent sur les hauteurs de Nice. Pour s'offrir ce qu'ils n'ont jamais eu, pour vivre, ils vont plonger dans le monde du porno."

    Moui j'ai des goûts spéciaux...

    L'étrange histoire de Benjamin Button: J'aime beaucoup ces histoires mi-conte, mi-réalité. J'ai voulu regarder ce film pour une raison: Comment Benjamin allait mourir? C'est vrai quoi, il est né vieux, certes il allait mourir jeune (enfin si on veut), mais dans quel état il allait finir? Maintenant que ma curiosité est satisfaite, je peux affirmer que tout comme le film Big Fish c'est très "longais" à certains moment... Bon avec une pause clope régulière et un brin de ménage au milieu, ça va on s'en sort... Bon là où je m'en sors moins, c'est évidemment à l'instant (très long instant en fait) de cette foutue histoire d'amour...

    Le règne du feu: Aaahhhaaaaaaaaaaahhhhh les dragons nous envahissent!!! Bon c'est un film un peu longais aussi à certains passages, mais c'est assez cohérent, enfin pas la fin... Parce qu'au moment de "l'action finale" les dragons ont du devenir sourds, aveugles et sans nez.... Ca fait sérieusement tâche, mais bon c'est pas un gigantesque film alors passons, et d'ailleurs trouver une autre fin heureuse aurait été très délicat...

    The baysitters: Oui j'ai péché, ce film m'a attirée uniquement à cause de l'affiche... C'est un film moyen, un peu tiré par les cheveux et un peu trop "niais". Je le conseille pour ceux qui ne savent vraiment pas quoi faire pendant 1h30...(ps: les scènes "dénudées" sont hum... in-attirantes au possible...)

    Hooligans: Bon je trouve le concept tiré par les cheveux, mais ça ne le rend que plus plausible... C'est chaud, ya un peu de sang, le degré de violence est pas trop mal, même si Elijah, on le sent perdu parfois...

    99F: D'abord il faut bien s'accrocher pour suivre (bon c'est pas sur-humain non plus hein), ensuite il faut avoir l'esprit large sur notre société de consommation et enfin il faut choisir la fin n°2.

    The Truman show: Hé oui c'est la première fois que je le vois. J'avais loupé un très bon film quand même.... Je regrette un chouillla la fin, mais après tout c'est la meilleure fin qui soit.

    Coco avant Chanel:  J'ai piqué une crise parce que je savais qu'il y allait avoir un drame, et c'était insupportable pour ma pauvre personne... A part ça bon film.

    Et là: je vais m'apprêter à regarder La voix des morts. Sous la pression de mon charmant compagnon... Si je ne reviens pas, c'est sans doute grâce à une crise cardiaque...




  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Septembre 2009 à 00:08
    Mister Button and the Truman
    Ah, je suis heureuse de lire que je ne suis pas la seule a avoir trouvé trèèèèèèès longuette la partie histoire d'amour dans Benjamin Button! En même temps moi ce qui me gènais aussi était qu'on reconnaissait trop Brad Pitt... et que je l'aime pas, mais bon, c'est autre chose. Quand a Truman Show... ce film est juste... vertigineux!
    2
    Samedi 5 Septembre 2009 à 20:09
    /
    Certes elle est longue cette histoire d'amour, mais qu'est-ce qu'elle est triste aussi u_u Brad j'aime bien, sur certaines photos je ne le trouve pas top, mais en général il est sexy.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :