• Requiem for literature

    Ô orthographe aux lignes douces et harmonieuses, je plains ta disparition, je maudis les troncatures que te font subir les ignorants, ceux qui saignent à blanc chacun de tes mots. Ô joie de relire un texte ancien, relatant fables et autres histoires dans un langage correct, sans écrans numériques où moins il y a de pixels mieux c'est.

    Ô jeunes analphabètes de notre temps, bourreaux de la grammaire, tortionnaires débiles et insouciants, que la vie vous soit rude, que vos projets prennent l'eau, que le malheur détruise vos carcasses sans cervelles.

    Personne ne vous réclame écrivain à l'orthographe impeccable, mais sachez néanmoins les règles de base: écrire correctement est une marque de respect envers vous-même et envers les autres. Si vous ne vous respectez pas, soit, mais ne polluez pas le champ de vision des autres, un blog esthétiquement beau mais mal écrit me donne des nausées indescriptibles.

    Je vous souhaite donc tout le mal du monde à vivre, ainsi qu'une mort atrocement longue et douloureuse, et surtout je vous souhaite de ne pas être respectés par vos pairs, d'avoir les yeux larmoyant.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Mars 2008 à 07:05
    Un requiem pur et dur ...
    ... dont je pense pareil que toi pour une bonne partie du texte. Allez good day ^^ .
    2
    L'arroseur
    Dimanche 23 Mars 2008 à 19:15
    Un oubli
    Avant-dernière ligne : "Je vous souhaite de ne pas être respectés", pas "respecter"... Dans un article si juste, ça fait tache :).
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dos Profil de Dos
    Dimanche 23 Mars 2008 à 20:33
    /
    Oh merci !! Moui ça fait un peu tâche, je corrige tout de suite. L'arroseur arrosé dira-t-on...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :